Conseils d'expert

Mathieu Gillmann vous apporte ses conseils d'expert

Depuis la nuit des temps les diamants ont toujours été associés à l’amour. Le mot “diamant” vient du grec “adamas” qui signifie invincible et suggère l’éternité de l’amour. Toujours selon les Grecs, les feux du diamant étaient à l’image de l’ardeur de l’amour.

Seul un très petit nombre de diamants sont arrivés au terme de leur voyage : la surface de la Terre. C’est pourquoi les diamants sont très rares. A ce jour, on estime à seulement 500 tonnes le poids total de diamants qui ont été extrait de la terre. Et parmi tous les diamants qui sont mis à jour aujourd’hui seulement 50 % sont de qualité utilisable en joaillerie. Encore plus rare sont ceux qui une fois taillés, donnent une pierre plus grosse que l’extrémité d’une allumette. Malgré les progrès de la technologie, il demeure toujours aussi difficile de recueillir ces infimes quantités de diamants. Il faut traiter environ 250 tonnes de minerai pour produire un diamant taillé d’un carat destiné à la joaillerie.

Avant d’être taillé, le diamant est brut et ressemble à un caillou sans grand intérêt. C’est l’art du lapidaire qui dévoile toute son ardente beauté. Au terme du processus de taille, la pierre aura perdu en moyenne plus de la moitié de son poids initial. Une fois taillé, c’est le joaillier qui va créer la monture le mettant le mieux en valeur.

Les critères d’évaluation du diamant :

L’évaluation d’un diamant se fait selon quatre critères fondamentaux ; son poids, sa couleur, sa pureté et le fini de sa taille. C’est la combinaison de ces quatre éléments indissociables qui détermine la qualité et le prix d’un diamant.

Le poids :

L’unité de poids du diamant, comme pour toutes les pierres, est le carat.
Le mot “carat” vient de la première mesure de poids utilisée dans des temps très anciens : la graine de caroubier, qui était d’un poids constant. Un carat correspond à 0,20 grammes. Le carat est divisé en 100 “point” appelés des “centièmes”. Un diamant qui pèse le quart d’un carat pèsera donc 0,25 carats ou 25 centièmes. Le poids d’une pierre détermine sa grosseur et donc en partie son diamètre. Toutefois à poids égale, selon la manière dont la pierre est taillée (plus ou moins de profondeur) son diamètre ne sera pas le même.

Tableau présentant l'équivalence entre le poids et le diamètre d'un diamant de 58 facettes taillé de manière optimale. :

La couleur

L’appréciation de la couleur est déterminante dans l’estimation d’une pierre et explique les différences de prix d’un diamant à un autre. Pour un oeil non exercé, presque tous les diamants utilisés en joaillerie paraissent blancs. En réalité seul une infime minorité se révèle être absolument incolore et donc totalement blanc.

La plus part des diamants présentent en effet une légère coloration qui, si elle n'affecte pas la beauté de la pierre, a une incidence sur sa valeur. Pour codifier les très subtiles nuances du diamant, des normes internationales ont été établies. La couleur des diamants est ainsi classifiée de blanc exceptionnel (D) à teinté (Z).

De manière générale, plus le diamant est teinté, moins il est rare et cher. Il peut cependant être apprécié et recherché lorsque sa couleur est intense. Les diamants bleus ou roses sont ainsi souvent très recherchés.

La pureté

Parce qu'il est l'oeuvre de la nature, le diamant peur renfermer de légères traces de cristallisation que l'on appelle des inclusions. A la manière d'empreintes digitales, les inclusions déterminent la carte d'identité de la pierre et rendent chaque diamant unique. Leur nature, leur nombre, leur dimension et leur position déterminent la pureté de la pierre.

Différentes normes internationales ont été établies. Elles se résument dans la classification suivante :

"Pur à la loupe" : ceci correspond au degré de pureté le plus élevé ce qui signifie que sous une lumière normale, et en examinant la pierre à la loupe grossissante 10X, le diamant ne présente aucune inclusion.

"VVS (Very Very Small Inclusion)" : la pierre présente de très très petites inclusions qui sont décelables difficilement à la loupe grossissante 10X.

"VS (Very Small Inclusion)" : la pierre présente de petites inclusions qui restent difficiles à voir à la loupe grossissante 10X

"SI (Small Inclusion)" : la pierre présente de petites inclusions qui sont facilement visibles à la loupe grossissante 10X

"P1 (Piqué 1)" : la pierre présente des inclusions qui sont à peine visible à l'oeil nu lorsqu'on les observe par la couronne.

"P2 (Piqué )" : la pierre présente des inclusions relativement grande qui sont visibles à l'oeil nu lorsqu'on les observe par la couronne.

"P3 (Piqué 3)" : la pierre présente de grandes inclusions qui sont visibles à l'oeil nu lorsqu'on les observe par la couronne et dont le nombre affecte sérieusement la brillance du diamant.

La taille

Alors que les trois critères précédents sont dictés par la nature, la taille de la pierre dépend du savoir faire humain, c'est l'art du lapidaire.
C'est de la perfection de la taille que dépend l'éclat et la brillance du diamant.
Le diamant est un accumulateur de lumière et seule la qualité de la taille pourra lui donner le maximum d'éclat, de brillance et de beauté.

La bonne taille d'un diamant répond à des normes établies.
En fonction du diamètre du diamant, sont déterminés la hauteur de la couronne, le diamètre de la table, la profondeur de la culasse et l'épaisseur du rondiste.

De bonnes proportions apporteront à la pierre une brillance et un éclat qui mettront le diamant en valeur. C'est donc l'art de la taille qui donne au diamant son éclat et sa brillance maximum.
Un diamant bien taillé permet à la lumière de se refléter d'une facette à l'autre pour ressortir par le dessus de la pierre. Si le diamant est taillé trop profondément, une partie de la lumière s'échappe à l'extérieur par le bas de la pierre. Si le diamant est taillé trop plat, la lumière s'en échappe avant même d'avoir été renvoyée sur une autre facette.

Schéma représentant la circulation de la lumière dans un diamant taillé :


Pour optimiser la brillance et l'éclat, la lumière entrant pas le dessus de la pierre doit circuler dans le diamant et ressortir par le dessus.

La forme de taille la plus courante est la taille "brillant", de forme ronde et qui comporte 58 facettes. D'autres formes de taille sont également appréciées et utilisées en joaillerie : la taille Emeraude, la taille Ovale, la taille Poire, la taille Coeur et la taille Marquise.